Bienvenue sur NBBC.fr ! Welcome on NBBC.fr !

Heure de St Martin

Site conçu pour Google Chrome et Firefox

AUTRES PAGES HOME PROPRIETAIRES CONTACT NEWS FAXINFO SXM INFO HELP WEBCAMS OTHER PAGES

SOMMAIRE-SUMMARY

vendredi 22 mars 2013

Cambriolage au NBBC du 16 février 2013 (suite)

Extrait d'un article paru ce matin dans le journal gratuit St Martin Week. N'hésitez pas à consulter souvent le St Martin Week même quand vous êtes loin de St Martin... Sachez aussi, que contrairement au Pélican, il est possible d'y laisser un commentaire comme dans un blog. Vous pourrez lire l'article au complet en cliquant sur lien Lire la suite...

COMPARUTION IMMÉDIATE AU TRIBUNAL CORRECTIONNEL

Condamné à 4 ans de prison pour cambriolage avec violence
Mercredi matin, A.T, un Saint-Martinois de 25 ans comparaissait devant le tribunal correctionnel de Saint-Martin pour avoir participé à un vol avec violence dans un appartenant du Nettle Bay Beach Club, le 16 février dernier. Après en avoir délibéré, le tribunal a décidé de le condamner à 4 ans de prison ferme, avec mandat de dépôt ; A.T était donc directement conduit à la prison de Basse-Terre.

A.T, un jeune de Sandy Ground âgé de 25 ans, était appelé à la barre mercredi pour répondre d'un cambriolage avec deux circonstances aggravantes (vol en réunion et avec violence) perpétré dans la nuit du 15 au 16 février 2013 à l'encontre de touristes français résidant au Nettlé Bay Beach Club. A.T était accusé d'avoir pénétré dans cet appartement à 4h du matin par une baie vitrée restée ouverte avec deux autres individus, et d'avoir dérobé trois billets de 500€, du maquillage Chanel, une montre de marque et un appareil photo. L'une des occupantes de l'appartement a été réveillée par le bruit et s'est retrouvée nez à nez avec les cambrioleurs. Avant de prendre la fuite avec leur butin, l'un d'eux a jeté un coquillage sur la femme, qui criait pour appeler de l'aide, la blessant sérieusement à l'épaule (ITT de 8 jours).

C'est sur une planche photo de la gendarmerie quelques jours plus tard, que la victime reconnaîtra « avec quasi-certitude » son agresseur, elle fera aussi une description concordante de sa physionomie (1m 70, mince, le cheveu court). Arrêté par les gendarmes, A.T nie les faits, même s'il reconnaît « traîner souvent du côté de la baie Nettlé »...

Lire la suite...
b:include data='post' name='comment-form'/