Bienvenue sur NBBC.fr ! Welcome on NBBC.fr !

Heure de St Martin

Site conçu pour Google Chrome et Firefox

AUTRES PAGES HOME PROPRIETAIRES CONTACT NEWS FAXINFO SXM INFO HELP WEBCAMS OTHER PAGES

SOMMAIRE-SUMMARY

dimanche 29 septembre 2013

Buée et entrées d'eau dans les masques de plongée



BUÉE

Que ce soit en plongée avec bouteilles ou simplement en Snorkeling*, rien de plus agaçant de devoir enlever son masque 5 à 6 fois par séance pour enlever la buée qui revient de toutes manières très vite.

Si le masque est neuf, la surface du verre est probablement recouverte d'une fine couche de silicones. Il faut donc soigneusement éliminer cette couche en le nettoyant avec du dentifrice. Mais il faut le savoir, les silicones sont très difficile à enlever.

Une autre solution préconisée est de passer la flamme d'un briquet sur la surface intérieur du masque. Attention à ne pas brûler le masque lui-même (les bons masques sont aujourd'hui en silicone justement). Cette méthode ne vous évitera cependant pas d'utiliser des anti-buée.



Anti-buée

  • L'une des méthodes les plus connues est de cracher dans le masque alors qu'il est encore sec, répartir la salive puis de rincer très sommairement. Bon, c'est un peu "beurk" mais c'est gratuit et assez efficace. Et en plus, le risque pour les yeux est nul.
  • les anti-buée du commerce: on peut en trouver chez pratiquement tous les revendeurs d'articles de plongée. Attention! Certains produits ont (ou ont eu) la mauvaise réputation d'irriter voire d'être dangereux pour les yeux lorsque le produit se mélange à l'eau dans le masque. Ce fut le cas du "SeacSub" en vente notamment chez Décathlon. Voir ici. Pour la même raison, éviter aussi les anti-buée pour voiture.
  • Ma méthode: passer un produit "douche" de bonne qualité translucide ou du "Palmolive Vaisselle" sur la face intérieure de la vitre. Pour ce faire, le masque doit être bien sec. Laissez sécher. Quand c'est sec, essuyez le surplus avec un essuie-tout ou un chiffon doux sans forcer. Il n'est pas nécessaire de mouiller le masque avant de le mettre. Moins le produit est odorant, mieux c'est pour vos yeux (ces produits, comme le savon et bien d'autres contiennent des "huiles essentielles" parfumées). Mais si vous avez laissé sécher plusieurs jours, ça ne devrait plus beaucoup sentir. 
  • Le vrai savon de Marseille fonctionne bien aussi, paraît-il. J'ai de vrais savons artisanaux de Crête à l'huile d'Olive sans odeur (enfin, ça sent le vrai savon!), je vais essayer dès aujourd'hui et je vous dirai si c'est OK. 
  • Donc, j'ai essayé. Cela tient bien pendant quelques minutes et la buée revient au bout d'un moment mais pas d'irritation des yeux. Il est vrai que mon masque est neuf et que je ne l'ai pas encore traité au dentifrice.
  • Le dentifrice ne sert pas seulement à nettoyer un masque neuf, il peut servir aussi d'anti-buée (même méthode que plus haut). Notez que le dentifrice est aussi un excellent "polish" souvent utilisé par les modélistes pour polir le plastique transparent des verrières d'avions.
  • On peut aussi essayer d'utiliser des lingettes nettoyantes anti-buée pour lunettes et objectifs photo.
  • Il existe bien d'autres astuces comme par exemple passer une rondelle de concombre ou de pomme de terre dans le masque et laisser sécher. Passez ensuite un chiffon sec avant utilisation s'il y a des traces (sans trop forcer). On peut peut-être aussi essayer le vinaigre blanc qui est d'ailleurs un excellent nettoyant à vitres (personnellement, j'en met un peu dans l'eau du lave-glace de ma voiture).
  • L'alcool ménager fonctionne aussi paraît-il et de plus, c'est aussi un bon nettoyant à vitres. Évitez les nettoyants à vitre du commerce qui peuvent irriter les yeux (j'en ai fait l'expérience avec des lunettes de vue).
  • Ces méthodes sont aussi utilisables pour les caissons vidéo ou photo sans oublier le sachet déshydratant (absorbeur d'humidité) mais aussi évidemment pour votre voiture ou le miroir de votre salle de bain...



Entrées d'eau


Le problème des entrées d'eau dans le masque est le deuxième fléau des plongeurs. 

  • Lors de l'achat d'un nouveau masque, vous devriez vérifier par un essayage que celui-ci vous convient bien. Le test consiste à appliquer le masque sur votre figure sans la sangle. Après une légère inspiration par le nez, le masque doit rester collé sur votre visage.
  • Pour éviter les entrées d'eau dans le masque, pensez à bien écarter les cheveux qui pourraient rester coincés dans la "jupe" (partie en Silicone). Pour les moustachus et les barbus, pas de solution sauf se raser! (ou le casque de scaphandrier...). Si vous avez les cheveux longs, pensez à bien les mouiller avant et de les plaquer ensuite vers l'arrière.
  • Une autre source d'entrée d'eau provient du serrage excessif de la sangle. Elle ne doit pas être trop serrée sous peine de créer des plis et donc encore des entrées d'eau.
  • Enfin, un masque de mauvaise qualité ou abîmé peut fuir et là, il n' y a pas d'autre solution que d'en racheter un nouveau de qualité correcte.
  • En plongée profonde, un mauvais masque peut vous mettre en sérieuse difficulté. Mais si vous plongez avec bouteilles, vous le savez sans doute déjà...


Conseils 

  • Ne plongez jamais la tête la première avec un masque. Le choc contre la vitre pourrait la faire éclater et vous blesser.
  • Rincez bien votre matériel à l'eau douce. L'idéal étant de le faire tremper un moment dans l'eau douce. Attention, les produits désinfectants des piscines peuvent abîmer votre matériel à la longue tout comme les maillots de bain.
  • Faites sécher votre matériel à l'ombre et non pas au soleil. Il durera plus longtemps (c'est aussi vrai pour les maillots de bain). Ne le laissez pas dans votre voiture en plein soleil. 
  • Ne le stockez pas dans un endroit étanche mais au contraire aéré (risques de champignons). Attention, le matériel peut s'abîmer dans les coffres des bateaux de plaisance.
  • Marquez et personnalisez votre matériel si vous allez dans un club ou dans des randonnées.
  • Au NBBC, évitez de vous éloigner du rivage. Depuis que des restaurants se sont installés à la suite du Mati Beach, il est devenu de bon ton de venir s'y montrer avec son bateau à moteur surtout le weekend. Inconvénient dangereux, certains de ces "conducteurs" se comportent comme des chauffards passant trop près du rivage à des vitesses excessives (Attention notamment aux jet-skis). Ils sont dans la plus parfaite illégalité (La loi dit: A moins de 300 mètres du rivage, empruntez les chenaux balisés réservés aux engins à moteur et gardez une vitesse inférieure à 5 nœuds, 9 km/h) . Si vous vous éloignez trop du rivage, votre tête est à peine visible surtout si la mer est un peu agitée. Un accident est si vite arrivé! Il est donc recommandé d'être le plus visible possible et une bouée rouge de signalement n'est pas superflue. De plus, au large, il n'y a pas grand-chose à voir sous l'eau à part des herbiers. C'est surtout le long des enrochements (anse 2 et 3) et du vieux récif (anse 4) que la faune se concentre.
  • Évitez de vous baigner au coucher du soleil surtout seul. C'est l'heure de chasse des requins! Alors, si vous ne voulez pas faire de rencontres désagréables, baignez-vous plus tôt ou dans la piscine! Je précise tout de même que je n'ai jamais vu le moindre requin devant le NBBC depuis 10 ans que j'y vis.






Pleins d'astuces diverses sur astucieuse.com

*Snorkeling s'écrit généralement avec un seul "l" mais les Anglais et le Commonwealth en général l'écrivent avec 2 "l": Snorkelling. On traduit Snorkeling en Français par PMP (Palmes-Masque-Tuba) ou par "Randonnée Subaquatique". Le mot "snorkeling" vient de snorkel qui est le tuba en Anglais lui-même venant de l'Allemand Schnorchel (ou schnorckel). Le Schnorchel est un tube périscopique permettant à un sous-marin classique de s'alimenter en air quand il navigue en plongée peu profonde (périscopique) permettant de naviguer au moteur Diesel.
b:include data='post' name='comment-form'/