Bienvenue sur NBBC.fr ! Welcome on NBBC.fr !

Heure de St Martin

Site conçu pour Google Chrome et Firefox

AUTRES PAGES HOME PROPRIETAIRES CONTACT NEWS FAXINFO SXM INFO HELP WEBCAMS OTHER PAGES

SOMMAIRE-SUMMARY

samedi 31 mai 2014

WINDOWS XP n'est pas mort pour tout le monde...

Ou comment ressusciter Windows XP

Début avril 2014, Microsoft avait bien prévenu: le vénérable Windows XP de 12 ans d'âge ne serait plus mis-à-jour et deviendrait donc inévitablement une cible privilégiée pour les pirates.

Depuis la date fatidique (le 8 avril) Microsoft a toutefois proposé quelques mises-à-jour à titre exceptionnel, plutôt des rustines...

La meilleure, c'est que des petits malins ont trouvé le moyen de "hacker" Windows XP pour qu'il puisse continuer à être mis-à-jour jusqu'en 2019 !

Ils ont en effet réussi à tromper Windows Update et lui faire croire qu'il s'agit de Windows Embedded POSReady 2009, destiné aux dispositifs embarqués (distributeurs d'argent par exemple), qui est supporté jusqu’en 2019.



Hé bien, JE L'AI FAIT ! Et ce n'est vraiment pas difficile ! Et mon XP tourne comme sur des roulettes! 

Cela ne pose aucune difficulté même pour un non-geek puisqu'il n'y a même pas besoin d'aller dans la base de registre, la modification se faisant à partir d'un simple fichier-texte renommé en ".reg". Et cela prend à peine 2 mn à moins d'être vraiment "cruche".


Attention! Microsoft prévient que cette manipulation peut avoir des conséquences néfastes sur la stabilité de votre Windows XP. Mais c'est un risque à prendre, je pense.


Comme d'habitude, je décline toute responsabilité en cas de corruption de votre système Windows. Il est fortement conseillé de faire une "image" de votre partition ou disque avec un programme de sauvegarde comme Ghost ou un équivalent gratuit... Sachez aussi que c'est d'une certaine manière du piratage, donc... prenez vos risques.
Au minimum, faites d'abord une sauvegarde-système avec l'outil ad-hoc de Windows (Restauration Système).


On y va ?


  • Ouvrez votre bloc-note ou Notepad.
  • Copiez-collez dedans le texte suivant. C'est du code destiné à être inséré dans votre Base de Registre. Ne changez rien! Ni majuscule, ni espace... RIEN, J'AI DIT!!! 
Windows Registry Editor Version 5.00

[HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\WPA\PosReady]

“Installed”=dword:00000001
  • Enregistrez le fichier sous le nom de XP.reg à l'endroit où vous voulez, sur le Bureau par exemple, de manière à le retrouver facilement. 
  • Dans votre Explorateur, recherchez ce fichier. Windows l'a probablement renommé XP.reg.txt (quelle fichue habitude!). 
  • Faites un clic droit sur le fichier et "Renommer". Supprimez ".txt" (le point y compris). OK. Maintenant, votre fichier s'appelle XP.reg
  • Toujours dans votre Explorateur ou sur le Bureau, faites un double-clic sur le ficher XP.reg. Windows vous met en garde. N'en tenez pas compte et cliquez sur "OK" (ou "valider" ou "accepter". Je ne sais plus trop car actuellement je suis sur Linux)
  • Et voilà! Windows continuera de télécharger ses mises-à-jour comme autrefois 
  • Attention! Ce bidouillage ne concerne que la version 32 de Windows XP. Pour la version 64-bits, c'est plus compliqué. Voir plus bas (en Anglais).

Keep in mind that the above trick only applies to 32-bit versions of Windows XP. However, you can find instructions on how to get updates for 64-bit versions of XP here. It’s a little bit more complicated than the 32-bit hack, and the instructions are somewhat unclear, so proceed at your own risk.

Gardez à l'esprit que ce truc ne s'applique qu'à la version 32-bits de XP. Cependant, vous pourrez trouver des instructions pour le faire aussi avec une version 64-bits. C'est un peu plus compliqué que pour le 32-bits et les instructions ne sont pas très claires, aussi faites-le à vos risques-et-périls...



Il est possible aussi que Microsoft mette assez rapidement un terme à ces pratiques en empêchant l'accès à ces mises-jour. Il faut bien en être conscient.
NE FAITES SURTOUT PAS CETTE MANIPULATION SUR VISTA, WINDOWS 7 ou 8, c'est complètement inutile (et dangereux), bien-sûr..


Idée trouvée sur digitaltrends.com
b:include data='post' name='comment-form'/