Bienvenue sur NBBC.fr ! Welcome on NBBC.fr !

Heure de St Martin

Site conçu pour Google Chrome et Firefox

AUTRES PAGES HOME PROPRIETAIRES CONTACT NEWS FAXINFO SXM INFO HELP WEBCAMS OTHER PAGES

SOMMAIRE-SUMMARY

dimanche 22 février 2015

La Grippe progresse...




Avec quelque 900 cas par semaine, l'épidémie de grippe continue sa progression dans l'archipel et dans les Îles du Nord.

2 000 cas en Guadeloupe, 1 200 à Saint-Martin, 340 à Saint-Barthélemy, et 4 300 en Martinique : l'épidémie de grippe bat son plein et ne semble pas près de s'arrêter.

Dans l'archipel, la courbe est encore ascendante, ce qui est logique, puisque le début de l'épidémie date de la dernière semaine de janvier. Le dispositif de surveillance épidémiologique, basé sur le nombre de consultations réalisées en médecine générale, montre que l’augmentation des consultations pour syndrome grippal se poursuit. Le nombre hebdomadaire de cas cliniquement évocateurs de grippe est estimé à 917 pour la première semaine de février. Compte tenu des jours gras, les données de la 2e semaine ne sont pas disponibles. Même progression à Saint-Martin (360 nouveaux cas) et Saint-Barthélemy (92).


TROIS HOSPITALISATIONS

Dans l'archipel, 3 cas ont été suffisamment graves pour que les personnes touchées soient hospitalisées en réanimation. Néanmoins, les passages aux urgences restent modestes, de l'ordre d'une demi-douzaine par semaine.
Les autorités sanitaires appellent à la vigilance, et invitent chacun à se laver les mains plusieurs fois par jour. Leur inquiétude est liée à la circulation, dans l'Hexagone, d'une nouvelle variante du virus H3N2, « mal couvert par la vaccination ». Le dernier point épidémiologique ne fait pas état d'une découverte de cette variante dans l'archipel — où les virus circulants identifiés sont de type A/H3N2 et B — mais rien ne l'empêchera de gagner, à un moment ou un autre, nos eaux par avion…


72 morts en métropole...

Dans l'Hexagone, la situation est alarmante. L'épidémie progresse au rythme de 600 000 personnes touchées par semaine. Plus de 2 millions de cas — dont 730 graves ont causé 72 décès — ont déjà été répertoriés. Face à cette situation, le ministère de la Santé a déclenché le plan national destiné à faire face aux situations sanitaires exceptionnelles (plan ORSAN).




"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.
b:include data='post' name='comment-form'/