Bienvenue sur NBBC.fr ! Welcome on NBBC.fr !

Heure de St Martin

Site conçu pour Google Chrome et Firefox

AUTRES PAGES HOME PROPRIETAIRES CONTACT NEWS FAXINFO SXM INFO HELP WEBCAMS OTHER PAGES

SOMMAIRE-SUMMARY

mercredi 26 octobre 2016

Pourquoi le changement d’heure arrange les voleurs (en Métropole)


On passe à l’heure d’hiver ce week-end (en Métropole). Changer d’heure, c’est voir la nuit tomber plus tôt. Ce qui arrange les cambrioleurs : en un coup d’œil, en fin d’après-midi, ils voient si une maison est occupée. Mais ils ont aussi d’autres astuces, bonnes à connaître.
Tous ces méfaits ne se produiront probablement pas à St Martin mais cela peut donner des idées de parades...



Le cambrioleur du crépuscule

Quand les lumières intérieures d’une maison sont allumées, on suppose qu’elle est occupée, ce qui décourage les cambrioleurs.

La ruse. Profiter de la nuit qui tombe plus tôt, avec le changement d’heure, pour repérer, en un coup d’œil, si une habitation est occupée ou pas, en fin d’après-midi.

Son objectif. Forcer une fenêtre ou une baie vitrée, de préférence côté jardin, et visiter rapidement le logement pour embarquer argent liquide et bijoux.

Votre parade. Installer un programmateur d’éclairage dans une ou deux pièces de vie (à partir d’une douzaine d’euros). Les plus prudents opteront pour un système de surveillance (à partir de 20 € par mois). Dans tous les cas, bien verrouiller portes et fenêtres.



 Faux policier et faux voleur


Gare aux faux policiers. Exiger la carte professionnelle « police » ou « gendarmerie » avant d’ouvrir votre maison.

La ruse. Un ou deux hommes se présentant comme policiers amène(nt) chez vous un cambrioleur, et vous montre(nt) un objet qu’il a dérobé à votre domicile, par une fenêtre laissée ouverte par exemple.

Leur objectif. Le policier vous propose de vérifier qu’aucun objet de valeur ne manque. Il vous accompagne et distrait votre attention pour subtiliser ces objets.

Votre parade. Exiger la carte professionnelle « police » ou « gendarmerie ». Et ne pas hésiter à faire patienter la prétendue patrouille pour composer le 17, en cas de doute (leurs uniformes sont rarement convaincants).



La jeune fille au verre d’eau


Une jeune fille frappe à votre porte et vous demande un verre d’eau. Méfiance.

La ruse. Une jeune fille se présente à la porte, se dit enceinte et réclame un verre d’eau.

Son objectif. Pendant que vous allez chercher à boire, inspecter rapidement les pièces les plus proches en quête de portefeuilles ou de bijoux.

Votre parade. Ce n’est pas très chaleureux, mais si vous avez un doute, mieux vaut lui demander d’attendre dehors et refermer la porte.



Le facteur trop généreux


Un faux facteur présente un gros billet et vous demande la monnaie. C’est suspect.

La ruse. Un faux agent de La Poste (ou d’EDF) vient vous rembourser un trop perçu. Il vous présente un gros billet et vous demande la monnaie.

Son objectif. Détourner votre attention pour garder la monnaie mais aussi le billet.

Votre parade. Aucune administration ne se présente au domicile pour des remboursements en liquide. Refusez et appelez aussitôt le 17.



Le couvreur insistant


Un couvreur repère une tuile cassée sur votre toit, il propose d’intervenir à peu de frais. 

La ruse. Un couvreur repère de la mousse ou une tuile cassée sur votre toit, il propose d’intervenir à peu de frais. « Certains amènent avec eux des vers, qu’ils vous montrent pour prouver que votre charpente est atteinte », témoigne un policier.

Son objectif. Réparer (souvent mal) et exiger ensuite un prix exorbitant, quitte à se montrer intimidant. Ou s’introduire dans la maison par le toit pour y dérober des objets de valeur.

Votre parade. Refuser le démarchage. Faire appel à des artisans reconnus.



L’agent qui teste l’eau


Un agent vous demande de vérifier votre réseau d’eau ? Là aussi, il vaut mieux être vigilant.

La ruse. Un agent des eaux vient vérifier votre réseau. Il vous demande de rester devant un robinet pour observer si l’eau change de couleur, pendant un test.

Son objectif. Le faux agent en profite pour fouiller l’habitation.

Votre parade. Vérifier la tenue et exiger la carte professionnelle. En cas de doute, contacter la compagnie qui gère votre ville.


À l’échelle nationale, en 2014, 3,9 % des ménages déclaraient avoir été victimes de cambriolages au cours des deux années précédentes.


Sources:  LAURENT NEVEU ouest-france.fr


b:include data='post' name='comment-form'/