Bienvenue sur NBBC.fr ! Welcome on NBBC.fr !

Heure de St Martin

Site conçu pour Google Chrome et Firefox

AUTRES PAGES HOME PROPRIETAIRES CONTACT NEWS FAXINFO SXM INFO HELP WEBCAMS OTHER PAGES

SOMMAIRE-SUMMARY

dimanche 19 mars 2017

Casque obligatoire en vélo pour les enfants de moins de 12 ans


La mesure deviendra effective à partir de ce mercredi 22 mars pour tous les cyclistes de moins de 12 ans, au guidon... ou à l'arrière.

La mesure avait été annoncée dès le comité interministériel de la sécurité routière en octobre 2015. Elle rentre en application mercredi 22 mars. Tous les enfants à vélo de moins de 12 ans, qu'ils pédalent ou qu'ils soient passagers, devront porter un casque certifié. En cas de non-respect, l'adulte transportant l'enfant, ou accompagnant un groupe, encourra une amende de 90 € (135 € s'il paie au-delà de quinze jours).

« Un casque peut éviter beaucoup de traumatismes et de blessures au visage. Avec cet équipement, ils sont souvent plus bénins. On espère qu'en imposant cette pratique, l'enfant devenu adulte conservera cette habitude », précise Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière.

26 morts et 442 hospitalisation en quatre ans

De 2011 à 2015, 1 178 enfants de moins de 12 ans ont été impliqués dans un accident de vélo : 26 ont été tués et 442 ont été hospitalisés. 91 % de ces accidents se sont déroulés en agglomération, rappelle le ministère de l'Intérieur.

Cette obligation peut-elle freiner la pratique du vélo chez les jeunes alors que selon l'Observatoire national de l'activité physique et de la sédentarité, seuls 4 % des élèves se rendent au collège en deux-roues ? « Pour un enfant de cet âge-là, porter un casque n'est pas une contrainte », estime Emmanuel Barbe.

À la Fédération des usagers de la bicyclette (Fub), on est moins convaincu. Sans s'opposer à cette mesure, la Fub observe que les garçons portant un casque ont tendance à prendre plus de risques et les automobilistes à moins s'écarter des cyclistes ainsi protégés. « Ce qui serait intéressant, c'est de rendre l'apprentissage du deux-roues obligatoire pour tous les enfants », estime le président Olivier Schneider.

Source: Ouest France

b:include data='post' name='comment-form'/