CATASTROPHE NATURELLE...


 Le placement en zone de catastrophe naturelle est souvent le seul levier du pouvoir politique lors de situations de crises de ce genre. Au-delà de la simple annonce politique, l’Etat est impliqué financièrement dans ce dispositif original, mêlant secteurs public et privé.

UN DISPOSITIF VIEUX DE TRENTE ANS
C’est le 13 juillet 1982 que la loi instaurant la garantie catastrophe naturelle est votée à l’Assemblée. Le texte est issu d’une proposition de loi faite par Jean-Hugues Colonna (le père d’Yvan), alors député PS des Alpes-Maritimes. L’initiative fait suite aux inondations en vallées de Saône et du Rhône de l’hiver 1981. Elle vient combler un vide dans les systèmes d’assurances qui, traditionnellement, «excluaient ce genre de sinistres des contrats», selon un rapport parlementaire de l’époque. De son côté, l’aide publique revêtait un «caractère dispersé, insuffisant et parfois arbitraire». Avant 1982, l’aide, souvent publique, n’agit qu’au coup par coup et dans des proportions très limitées.

QUI DÉCLARE L'ÉTAT DE CATASTROPHE NATURELLE ?
Même s’il s’agit avant tout d’une question d’assurance, c’est l’Etat qui donne le top départ du dispositif. Les maires dont les communes ont subi un sinistre envoient au ministère de l’Intérieur une demande de reconnaissance d’état de catastrophe naturelle. Une commission interministérielle (Intérieur, Economie et Environnement) désigne ensuite par décret les communes que les experts ont en effet considérées comme étant en état de catastrophe naturelle. Seuls les habitants de ces communes peuvent solliciter leurs assurances pour bénéficier de la garantie catastrophe naturelle. A compter de la parution du décret, ils ont dix jours pour le faire. La somme prévue par leur police d’assurance leur est versée dans les trois mois.

DANS QUELS CAS LE DISPOSITIF S'APPLIQUE-T-IL ?
Qu’est ce qu’une catastrophe naturelle ? La définition légale varie quelque peu par rapport à la définition météorologique. Le texte de la loi de 1982 considère une catastrophe naturelle comme étant un phénomène résultant de «l’intensité anormale d’un agent naturel». Une formulation floue qui laisse une grande latitude d’interprétation aux pouvoirs publics. Le code des assurances ajoute la notion d’événements dont les «dommages matériels [sont] non assurables», autrement dit, les dommages que les assureurs ne sont pas en capacité de rembourser. En pratique, l’état de catastrophe naturelle est déclaré, dans la plupart des cas, lors d’inondations (58%) ou des sécheresses (37%). Des phénomènes météo qui peuvent se reproduire régulièrement dans certains territoires. C’est cette régularité qui les rend non ­assurables pour les compagnies d’assurance : leur répétition rendrait les indemnisations trop coûteuses.

Au contraire, les tempêtes, malgré des dégâts souvent importants, ne sont pas récurrentes, et restent plus rares. Les dégâts liés au vent peuvent donc être garantis de manière traditionnelle, sans recours au dispositif. En 2010, ce n’est pas la tempête Xynthia en elle-même qui a provoqué le classement en état de catastrophe naturelle, mais les inondations que celle-ci a provoquées (à cause des vents marins et de la rupture des digues). Même chose pour la grande tempête Lothar de 1999. Exception à la règle, dans les départements d’outre-­mer, l’état de catastrophe naturelle est décrété si les vents dépassent 145 km/h, comme c’est le cas à la Réunion avec le cyclone Bejisa.

A QUI PROFITENT LES PRIMES ?
La déclaration d’état de catastrophe naturelle peut apparaître comme une solution miracle pour les personnes sinistrées. A condition de ne pas se faire piéger. La garantie catastrophe naturelle est automatique pour les assurés ayant déjà souscrit un contrat multirisques habitation. Or, même si elle est recommandée, cette assurance n’est pas obligatoire pour les propriétaires. Il est donc possible de ne pas bénéficier des avantages liés à la déclaration d’état de catastrophe naturelle.

Pour les autres, la garantie catastrophe naturelle ne s’applique qu’aux biens matériels déjà assurés par la garantie multirisques. Certains biens, notamment agricoles (récoltes, troupeaux etc.) ne sont pas concernés. Deuxième condition : habiter dans une commune citée par le décret interministériel. Là aussi, des mauvaises surprises sont possibles. Dans l’arrêté du 22 octobre 2013 ayant trait aux inondations et glissements de terrains de l’été dernier, 27 communes ont vu leur demande de classement refusée

QUI FINANCE LES INDEMNISATIONS ?
Le sinistré peut avoir l’impression de ne traiter qu’avec son assureur habituel. En réalité, l’Etat joue un très grand rôle dans les indemnisations. Près de «90%» des contrats «catastrophe naturelle» souscrits chez un assureur sont ensuite réassurés à la Caisse centrale de réassurance (CCR). C’est-à-dire que si l’assureur doit mettre la main à la poche, la somme qu’il paye lui est remboursée par la CCR, en partie ou en totalité (pour les grands sinistres). Or, la Caisse centrale de réassurance est une société anonyme détenue par… l’Etat. Celui-ci garantit le remboursement des contrats «catastrophe naturelle».

En 2011, selon un rapport sénatorial, la somme potentiellement mobilisable par l’Etat pour garantir ces prêts s’élevait à 2,6 milliards d’euros. «L’Etat n’intervient que quand la CCR a épuisé ses provisions», explique-t-on du côté de la CCR. Evidemment, mieux vaut ne pas utiliser la totalité de cette manne financière, d’autant que si l’entreprise est bénéficiaire, «elle paye des dividendes à l’Etat». L’entreprise est également partie prenante dans la commission interministérielle qui décrète l’Etat de catastrophe naturelle dans les communes. «En qualité de secrétaire et pour fournir l’historique des paiements», précise-t-on.

En 2012, la CCR a fait 242 millions d’euros de bénéfices. Et même en cas de gros coups de buis, comme en 1999 où les dépenses d’assurances avaient augmenté, la CCR n’enregistrait aucune perte, de l’aveu même de l’entreprise. Un très bon bilan, du fait de la garantie par l’Etat des contrats qui attirent les assureurs. Un lien entre les pouvoirs publics et l’entreprise qui pourrait être à l’origine d’une question prioritaire de constitutionnalité. En juillet dernier, Scor, un des concurrents de la CCR dans le monde de la réassurance saisissait le Conseil d’Etat. La juridiction administrative a donné son feu vert pour le renvoi d’une question prioritaire de constitutionnalité, qui devrait être examinée prochainement.

Maxime MAINGUET, Libé


"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.

GONZALO: les assurances

Le Pélican de jeudi 30/10

Ceci est une image. Vous pouvez cliquer dessus pour l'agrandir et éventuellement l'imprimer


"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.

POINT SERVICE MULTIMEDIA: réparation ordinateurs, Smartphones, etc... | repair computers, smartphones, etc ...


 Sympathique, réactif et bon marché...

183, rue de Hollande, Marigot (en face du stade et près magasin de vélos)

Friendly, responsive and cheap ... 

183, rue de Hollande, Marigot (opposite the stadium and near bike shop)






"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.

Sortie samedi 1er Novembre en faveur de la SNSM À bord de ScoobiToo...


L’ensemble des clubs services de l’île organisent une vaste opération d’aide à la SNSM, cruellement éprouvée pendant le passage de Gonzalo. Il en va de notre responsabilité, nous les professionnels de la mer, de participer à ce bel élan de solidarité.

ScoobiToo fera une sortie spéciale SNSM le Samedi 1er novembre 2014

La totalité des fonds récoltes (sans les taxes) sera reversée à la SNSM.

– L’Équipage du bateau sera à bord sans rémunération.
– Repas offert par Fabulous Feast, traiteur de la baie Nettle pour les villas et les jets.
– Scoobi Charter offre le bateau, les boissons et tous les consommables de la journée.

Départ de l’Anse Marcel Yacht Club à 8h15 samedi, Grand-Case (au Beach Club) à 8h45. Tarif : Euro 96 plus taxes Euro 14, (ou $ 120 plus taxes $ 20). 10% remise pour les résidents. Les enfants de –12 ans à 50%.

Réservez rapidement !

Merci par avance pour la SNSM ! Nautique Center Anse Marcel | Marcel Yacht Club St. Martin | Open: 9:30 – 12:30, 16:30 – 19:30

Office: +59 0590 520253 | Cell phone: +59 0690 736663





"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.

13 octobre 2014... LA SNSM DANS LA TOURMENTE...



Récit par un des sauveteurs

Les Sauveteurs de la SNSM de Saint Martin savaient qu'une tempête arrivait sur St. Martin. 

On quitte nos maisons, nos bateaux et laissons nos familles affronter Gonzalo seul pour répondre à notre vocation de Sauveteur en mer. Sans s'être vraiment donnés rendez-vous, mais avec la conscience qu'on seraient certainement appelés ; les équipiers d'astreinte arrivent 1 par 1 à la station dans la matinée du lundi 13 octobre 2014. Vers midi nous étions 7, y compris notre Patron Jean-Claude, à « attendre » à la station ; VHF en veille et prêt à intervenir s'il fallait. Malgré le fait qu'il y ait eu une ouverture spéciale du pont de Sandy Ground à 12h00 ; ils reste beaucoup de bateaux dehors, et nous sommes inquiets ; car on sait qu'ils vont déraper. On fait des vas et vient entre la station et la vedette, en discutant avec les propriétaires dans le port, s'assurant que leurs bateaux sont bien amarrés et pour savoir si les marins restent à bord ou non durant le passage de Gonzalo.

Les équipiers de la vedette SNSM attendent que le skipper du "Voyage II" (coque sombre) fixe la remorque sur son bateau


Le vent commence à monter en puissance vers 13h00 ; nous sommes déjà en communication avec le CROSS, il y a un homme à la mer à St. Barth ; le bulletin météo annonce que nous sommes maintenant en vigilance rouge ; et on se dit que la situation ne va pas tarder à se dégrader à St. Martin aussi donc à 14h00 nous leur signalons que nous allons à bord de la SNS 129 afin de pouvoir intervenir rapidement si nécessaire.

A 15h18 nous recevons un message MAYDAY pour un homme à la mer à Grand Case. Le CROSS nous demande d'y aller. Le vent souffle alors aux alentours de 35 nœuds avec des rafales à 45 ; (conditions météo pour lesquelles les Vedettes de la SNSM sont conçues et dans lesquelles ils interviennent souvent en Métropole). 

Quelques minutes après l'appareillage le CROSS nous déroute pour porter secours à un bateau au nom de Califat qui risque de s'échouer dans la Baie de Marigot. Encore quelques minutes plus tard ils nous demandent de nous diriger d'abord vers un voilier dérapant au nom de « Voyage II » avec à son bord une femme paniquée et un bébé de quelques mois. C'est le chaos. Dès que nous sortons du port avec la SNS 129, les appels MAYDAY commencent à venir les uns après les autres. Soudainement tout le monde a besoin d'aide et veut être remorqué vers un abri. 

Nous décidons d'aller direction la plage près de la résidence  « Le Pirate »  où il semble qu'il y a le plus de voiliers en difficulté, pour « évaluer» la situation. Arrivés sur zone nous voyons le Califat très près de la plage, mais nous ne pouvons nous en approcher car l'autre bateau, le Voyage II,  est entre nous deux. 


"Voyage II" dérive vers l'immeuble "Le Pirate" et l'hôtel "Beach Plazza". Il n'y a plus rien à faire, la vedette SNSM est elle-aussi en dérive...



Nous décidons donc de sortir le bateau avec couple et bébé en premier et nous préparons une touline avec une grosse bouée pour envoyer la remorque. Un homme est à l'avant du bateau; la bouée passe à 1 mètre; mais il n'arrive pas à l'attraper avec la gaffe. On rentre la remorque et on refait une deuxième tentative. Cette fois ci, c'est bon, l'homme parvient à amarrer la touline sur son taquet. Nous lui faisons signe qu'il doit remonter la touline pour tourner la remorque directement sur son bateau. Puis... on attend... il est toujours à l'avant de son bateau, avec la remorque dans les mains.... On attend... le vent continue de monter; les rafales sont de plus en plus fortes, la visibilité se dégrade vite. On attend toujours.... Nous sommes en communication VHF avec sa femme; et on lui explique qu'ils doivent larguer leur mouillage afin qu'on puisse les remorquer. Ils bricolent pendant de longues minutes... on leur dit alors de ne plus s'occuper de l'ancre et de se protéger à l'arrière ; on les remorquera avec le tout mais il faut vraiment qu'on sorte de là ! Puis on attend encore... L'homme nous ignore... si on tire, on risque de lui arracher les mains, ou pire... on ne peut rien faire tant qu'il reste à l'avant de son bateau ! Le vent monte maintenant à plus de 55 nœuds, les vagues nous secouent, nous submergent parfois, nous ne voyons plus qu'à quelques mètres autour de nous. Les minutes nous semblent interminables (en réalité ca fait plus d'un quart d'heure que notre remorque est sur le voilier). On décide alors de couper notre remorque, tant pis, mais hélas, il est trop tard, une forte rafale nous fait culer soudainement de quelques mètres; les moteurs sont très sollicités et la remorque se prend dans nos hélices (malgré les 4 équipiers qui étaient dessus pour la surveiller). Nous perdons le moteur tribord; puis 2 secondes plus tard le bâbord... A 16h35 on avertit le CROSS que nous ne sommes plus manœuvrant pendant que deux équipiers se dirigent rapidement vers l'avant pour mouiller l'ancre, mais nous sommes à la dérive, trop près de la cote, et avec des rafales à 65 nœuds on ne peut plus rien faire... quelques secondes plus tard nous sommes au plein.



Vidéo amateur prise depuis le "Pirate"



Nous sautons à l'eau un par un. Les premiers équipiers se dirigent immédiatement vers le voilier qui vient lui aussi s'écraser sur l'enrochement de l'hôtel Beach Plaza ; ils en dégagent la femme et le bébé. L'homme ne veut pas sortir et essaye de sauver ce qu'il peut mais nous arrivons enfin à le convaincre que c'est trop dangereux et il sort aussi. Entre temps certains équipiers courent déjà vers d'autres bateaux, (palmes et bouée à la main ; au cas où il faudrait sauter à l'eau pour assister quelqu'un) venant eux aussi s'échouer sur la plage et les cailles.

Les rescapés sont recueillis dans le lobby du Beach Plaza et par des habitants du « Pirate ». Le patron et un équipier rentrent à la station pendant que les 5 autres restent sur zone. Les deux heures qui suivent, ces Sauveteurs s'affairent entre l'hôtel et le rivage, afin de porter éventuellement secours à d'autres naufragés. Nous veillons la VHF et réconfortons qui on peut mais dans la périphérie de l'œil il devient trop dangereux de sortir, et nous attendons que le pire passe, impuissants face aux éléments. 



Vidéo amateur prise depuis le "Beach Plazza"



Dès que ca se calme un peu, nous sortons et nous partons à pieds rejoindre la station de sauvetage ou plusieurs personnes avaient trouvé refuge. Sur notre route on vérifie qu'il n'y a personne coincé dans les voiliers qui sont échoués. Le reste de la nuit nous attendons à la station la levée du jour pour évaluer les dégâts sur notre vedette et les autres bateaux aux alentours. Le bilan est catastrophique; au total plus de 20 bateaux échoués, une embarcation coulée (uniquement ceux dont les personnes étaient a bord et qui avaient alertés le CROSS) et 31 personnes secourues ou assistées pendant le passage de GONZALO.


Et maintenant ?




Tous unis pour sauver les sauveteurs en mer...

Avec, en moyenne, 1 mission de sauvetage par semaine, la SNSM sécurise nos côtes pour le plus grand bénéfice de notre population, de nos marins pécheurs, de tous les professionnels de la mer …et de nos touristes.

200 000 € sont nécessaires aux réparations du bateau échoué de la SNSM, à cause de la tempête GONZALO.

Une vie humaine vaut-elle 4 000 € ? Assurément oui.

C’est en tout cas la réponse de tous les clubs services qui, pour la première fois depuis 30 ans, ont décidé d’unir leurs forces pour collecter cette somme : Island Gems, Lions Club, Rotaract, Rotary et Soroptimist.

Nous remercions tous nos concitoyens de se mobiliser, ainsi que les Entreprises qui pourraient se regrouper par branche d’activité.

Récupérez auprès de la SNSM (Front de mer – Marigot) votre sticker (autocollant) qui attestera de la qualité de votre geste citoyen ( tel SNSM : 0690 767 500 )

C’est de notre ile dont il s’agit, et nous avons déjà su, dans le passé, quand c’était vital, nous rassembler pour réussir les projets les plus importants pour notre Communauté.

A quelques semaines du début de la haute saison touristique, il serait en effet dangereux, sinon suicidaire, de n’avoir pas de sauvetage en mer.

Nous comptons sur le geste financier des généreux donateurs. Toute participation permet de reprendre espoir.

Vous pouvez aussi envoyer vos dons à ces adresses:

Envoyez vos dons sous forme de chèque à l’ordre du “Rotary-club de Saint-Martin Nord (assistance à SNSM)”,  à l’une des adresses suivantes :

  • Rotary-club de St-Martin nord, BP 1177, Marigot, 97150 St-Martin
  • Pharmacie Crespin (rue de la République, Marigot)
  • S.N.S.M. en face de la Marina Fort-Louis, à Marigot



Vocabulaire marin

VEDETTE: synonyme: Patrouilleur. Petits bateaux rapides de guerre, de surveillance ou de secours. En Anglais: "cutter" ou "lifeboat" pour une vedette comme celle de la SNSM.
VHF: bande de fréquence radio d'assez courte portée utilisée par les bateaux professionnels ou de plaisance près de terre.
TOULINE: petit cordage facile à lancer et à manipuler. La touline est raccordée à un gros cordage, amarre ou remorque difficile à manipuler.
REMORQUE: cordage solide et donc lourd et difficile à manipuler, utilisé pour remorquer.
DÉRAPER: l'ancre dérape (on dit aussi "chasse") si le fond est de mauvaise tenue et/ou si le vent et la mer sont déchaînés. Le bateau est donc en danger. Il peut s'échouer et même entraîner d'autres bateaux. "Déraper" signifie aussi lever l'ancre rapidement.
CROSS: Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage 
MAYDAY = SOS. Littéralement "jour de mai" en Anglais mais c'est en fait la transcription phonétique du Français "m'aidez" en Anglais...
NOEUD (abrégé: nd): Mille Nautique (1852 m) à l'heure. 55 noeuds=102 km/h.
GAFFE: perche généralement en aluminium munie d'un crochet au bout. Indispensable dans les manoeuvres même par beau temps.
LARGUER: lâcher, abandonner, détacher
MOUILLAGE: ancrage, bouée d'amarrage (corps-mort), lieu où les bateaux "se mouillent" ou "se mettent au mouillage". La Baie de Marigot est quasiment un mouillage "forain" (non permanent). Mouiller une ancre: "jeter l'ancre" disent les terriens.
CULER: pour le bateau, reculer involontairement en général.
TOURNER LA REMORQUE: la fixer, l'attacher au bateau.
PERDRE UN MOTEUR: moteur en panne.
CAILLES (ou Cayes): banc de sable ou récif de corail, rochers (dans les Caraïbes). Transcription phonétique de l'Anglais "Keys" ou "Cays". Le terme provient, par l'intermédiaire de l'espagnol cayo, d'un mot de la langue taïno : cáicu, cairi ou caera, signifiant « récif », « îlot », « île », « terre ». En français, ce nom féminin est principalement employé au pluriel même si son ancienne orthographe au singulier, caye, est quelquefois utilisée
SE METTRE AU PLEIN (ou "à la côte"): s'échouer, heurter un récif, faire naufrage...
TRIBORD / BÂBORD: gauche/droite.



"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.

INTERDICTION DE BAINS DE MER LEVÉE ! SEA BATHS ALLOWED AGAIN !




LES BAINS DE MER SONT À NOUVEAU AUTORISÉS ! 
SWIMMING IN THE SEA ALLOWED AGAIN !





"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.

ENTRETIEN DES TERRASSES





"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.

ROTARY-CLUB pour la SNSM







La vedette de la SNSM est toujours échouée devant l'hôtel Beach Plaza depuis une tentative de sauvetage d'un voilier en dérive lors de l'ouragan Gonzalo. Le Rotary-club de Saint-Martin Nord, qui procède actuellement, à l’acquisition d’un module semi-rigide d’intervention pour la S.N.S.M., en partenariat avec la Fondation Rotary International, a donc décidé de lancer en urgence une collecte de fonds pour assister les bénévoles de la S.N.S.M. qui risquent leur vie pour secourir les gens de mer.


Envoyez vos dons sous forme de chèque à l’ordre du “Rotary-club de Saint-Martin Nord (assistance à SNSM)”, à l’une des adresses suivantes :

  • Rotary-club de St-Martin nord, BP 1177, Marigot, 97150 St-Martin
  • Pharmacie Crespin (rue de la République, Marigot)
  • S.N.S.M. en face de la Marina Fort-Louis, à Marigot


The lifeboat of SNSM (Société de Sauvetage en Mer) remains aground beside the Beach Plaza Hotel due to an attempted rescue of a drifting sailboat during Hurricane Gonzalo. Rotary Club of North-St. Martin wants to acquire a semi-rigid intervention lifeboat for the SNSM, in partnership with the Rotary International Foundation, has decided to launch in emergency a funds rising to assist the lifeboat volunteers who risk their lives to rescue seafarers.

Send your donations by check to the "Rotary-club de Saint-Martin Nord (assistance à SNSM)" at one of the addresses above...






SNSM dans WIKIPEDIA | SNSM in WIKIPEDIA (En)
SNSM sur Facebook

"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.

Baignade interdite jusqu’à nouvel ordre (2)


Baignade interdite jusqu’à nouvel ordre
En date du 16 octobre la présidente de la Collectivité a pris un arrêté interdisant la baignade et les activités nautiques. Cette décision fait suite eu passage de l’ouragan Gonzalo mais pourrait être levée en fin de semaine si les analyses de l’agence de santé s’avéraient optimistes. 

Jeudi dernier, la présidente de la Collectivité Aline Hanson a pris un arrêté « portant interdiction de baignade et d’activités nautiques sur les plages du ressort territorial, suite au passage de l’ouragan Gonzalo ». La Collectivité précise également que « les services de la Police Territoriale, de la gendarmerie nationale et de l’environnement sont chargés de veiller à l’exécution » de cette décision. Il s’agit en effet d’un principe de précaution respecté après chaque cyclone tant pour la sécurité que pour la santé des usagers. En effet, outre les débris susceptibles de blesser, la qualité de l’eau pourrait être compromise par l’ouverture des exutoires d’étangs, le lessivage des sols par la pluie et les dégâts causés sur certaines infrastructures d’assainissement. 

Prélèvements en cours

Lundi l’ARS (agence régionale de santé) a effectué un certain nombre de prélèvements dont les résultats seront connus vendredi. Le cas échéant, l’interdiction de baignade pourrait être levée en fin de semaine si ces analyses confirment la bonne qualité de l’eau. Dans l’attente, mieux vaut donc éviter de transgresser l’arrêté, car outre la présence de débris, une qualité dégradée de l’eau peu conduire à des affections de santé par contact cutané, ingestion ou inhalation de l’eau. La pluie a pu en effet provoquer des débordements des ouvrages de collecte et de traitement des eaux usées ou des ruissellements importants sur des surfaces souillées.

A noter que côté hollandais, le gouvernement n’a pas pris de décision sur la fréquentation des eaux. Seule la Sint Maarten Nature Foundation déconseille vivement la baignade dans Great Bay.

La déception est palpable auprès des professionnels des sports nautiques, car nombre d’entre eux avaient organisé des stages pour les enfants pendant ces vacances de la Toussaint.



"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.

BAIE NETTLÉ, BAIE ROUGE ET TERRES-BASSES: COUPURE D'EAU JEUDI | WATER CUT-OFF ON THURSDAY



Saint-Martin – Coupure d’eau potable sur la Baie Nettlé, Baie Rouge et les Terres Basses
La GENERALE DES EAUX GUADELOUPE et SAINT-MARTIN informent leurs clients de la commune de Saint-Martin et plus précisément les zones de la Baie Nettlé, Baie Rouge, Terres Basses, qu’en raison d’une opération de renouvellement de vannes, la distribution d’eau potable sera interrompue le jeudi 23 octobre à partir de 8h et jusque dans la soirée.
La GENERALE DES EAUX GUADELOUPE et SAINT-MARTIN remercient leurs clients de leur compréhension et les tiendront informés de l’évolution de la situation.


"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.

Réensabler les plages est interdit !


Le passage du cyclone Gonzalo a eu pour effet de modifier l’aspect des plages, parfois de manière considérable. Pour les restaurateurs, cela signifie surtout un manque à gagner important lorsqu’ils n’ont plus d’espace ou peu pour vendre leurs transats aux touristes. Face à l’envie qui pourrait prendre à certains de réensabler eux-mêmes, un rappel de la réglementation s’avère utile : il est illégal de modifier le domaine public maritime naturel sans une autorisation préalable des autorités compétentes. Pour Saint-Martin, il s’agit du service environnement de la Collectivité.

Quand la loi n’est pas respectée, les contre-venants s’exposent à une amende. Au-delà de l’aspect juridique, cette pratique peut avoir de graves conséquences pour l’environnement et l’écosystème. 

Interrogé sur cette problématique, Julien Chalifour, responsable du pôle scientifique de la Réserve naturelle, répond que l’impact est fonction de la provenance du sable : «s’il a été pompé dans la mer, la faune endogée, c’est-à-dire celle qui vit à l’intérieur des sédiments, tels les mollusques, les coquillages, peut être touchée», commente-t-il. De plus, lorsque des machines sont utilisées pour réensabler, «les sites sont rendus impropres à la ponte des tortues marines qui ne seront plus capables de creuser dans cet environnement modifié». Enfin, une telle intervention peut altérer toute la courantologie d’une zone, «ce qui n’est pas anodin», et également ramener une pollution qui n’était pas présente sur les lieux auparavant, quand le sable y a été exposé.

Source: Le Pélican


"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.

APRÈS-GONZALO | POST GONZALO: GRAND NETTOYAGE DU NBBC ! SUNDAY, GREAT CLEANUP AT NBBC !


La journée de Grand Nettoyage s'est bien passée Dimanche de 9 à 11 h 30 dans une ambiance sympathique et a été clôturée par un apéritif dînatoire aux tennis...

Grand merci à tous ceux qui ont bien voulu se joindre à nous. Merci aussi aux quelques vacanciers qui nous ont aidé. Un beau geste!

À préciser que le nettoyage de vos abords (partie privatives) n'a pas été assuré. Les jardiniers ne sont pas non plus chargés de nettoyer chez vous.


NBBC's Big Cleaning Day went well on Sunday from 9 to 11:30 am in a friendly atmosphere and ended with a dinner aperitif at the tennis ... Big thanks to all those who were willing to join us.

To clarify: you must cleanup yourself your surroundings (private party). Gardeners are not responsible for cleaning your home.

ATTENTION: de jolies chaussures de femme ont été retrouvée sur les lieux du nettoyage (pas des épaves!). Les réclamer au 3180.










"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.

INTERDICTION DE BAIGNADE ET D’ACTIVITES NAUTIQUES SUR LES PLAGES DE ST MARTIN SUITE AU PASSAGE DE L'OURAGAN GONZALO



Interdiction de baignade et d’activites nautiques sur les plages de la Collectivité de Saint-Martin suite à l’ouragan Gonzalo
ARRETE DU PRESIDENT N° 091-2014
PORTANT INTERDICTION DE BAIGNADE ET D’ACTIVITES NAUTIQUES SUR LES PLAGES DU RESSORT
TERRITORIAL SUITE AU PASSAGE DE L’OURAGAN « GONZALO »
Le Président de la Collectivité de Saint-Martin
Vu,
  • les articles L-2212-1 et suivants du Code Général des Collectivités Territoriales,
  • l’état des plages suite au passage de l’ouragan« GONZALO», le lundi 13 octobre 2014,
  • Vu le code de la santé publique,
ARRETE
ARTICLE 1 : La baignade de même que les activités nautiques sont strictement interdites sur les plages du ressort territorial à compter de ce jour et ce jusqu’à nouvel ordre.
ARTICLE 2: Les services de la Police Territoriale, de la gendarmerie nationale et de l’environnement sont chargés de veiller à l’exécution du présent ARRETE.
ARTICLE 3 : Le présent ARRETE sera transcrit sur le registre à ce destiné, transmis à Monsieur le Préfet Délégué, à la Gendarmerie Nautique Nationale, au S.D.l.S., aux intéressés et porté à l’information du public.
Fait à Saint-Martin, le 15 octobre 2014


"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.

reconnaissance de catastrophe naturelle


Îles du Nord – Reconnaissance de catastrophe naturelle
Suite à la survenance du cyclone Gonzalo, la ministre des outre-mer a indiqué que la solidarité nationale jouerait au profit des deux collectivités de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin et que l’Etat veillerait à un examen attentif des demandes de reconnaissance de catastrophe naturelle formulées par les collectivités de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin.
Dans ce contexte, il est rappelé aux administrés qu’ils doivent se manifester, auprès des collectivités, selon les modalités définies par ces dernières, afin que la procédure de catastrophe naturelle soit engagée et que, parallèlement, ils doivent faire une déclaration de sinistre auprès de leurs assureurs.
Une fois les dossiers constitués par les collectivités, ceux-ci devront être adressés à la préfecture qui les transmettra, accompagnés des rapports techniques, au ministère de l’intérieur pour être examinés par une commission qui se prononcera sur l’intensité anormale du phénomène climatique.
Ce n’est qu’une fois l’arrêté interministériel publié au Journal Officiel de la République Française que la procédure d’indemnisation pourra être engagée.


"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.

Formulaire Grand Nettoyage du NBBC | NBBC Great Cleanup form




"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.

Les Bermudes dans l'oeil du cyclone (direct)... Bermuda in the Hurricane's eye (Live)


 Les Bermudes dans l'oeil du cyclone (direct)... Bermuda in the Hurricane's eye (Live)



"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.

     L'APRÈS-GONZALO...      POST GONZALO...




Mesdames, Messieurs,


Afin d’aider nos jardiniers, nous envisageons une opération de nettoyage de notre résidence et faisons donc appel aux bonnes volontés. Cette opération est prévue pour le


Dimanche 19 octobre à partir de 9 heures


Si vous avez envie de participer à cette opération, merci de téléphoner au 0690 31 34 10 ou de vous inscrire sur la liste près des boîtes-à-lettres.



Ladies and Gentlemen, 

In order to help our gardeners, we are considering a cleaning operation of our residence and therefore we appeal to your goodwill. This operation is scheduled on 


Sunday, October 19 from 9:00 am


If you want to participate, thank you to register on the list near the mailboxes.


Le Syndic et le conseil syndical



"Chattez" avec d'autres résidents du NBBC ou le webmaster. Cliquez sur l'étiquette >>> ou sur ce lien
Un "chat" est une messagerie instantanée, comme les SMS, mais c'est gratuit et sur PC ou Mobiles. Prononcez "tchatt". English speakers are welcome on NBBC's chat.

0 % de risque de formation cyclonique en aval des Petites Antilles

NWS National Hurricane Center Miami FL 800 PM EDT lun 29 juin 2020  Pour l'Atlantique Nord ... la mer des Caraïbes et le golfe du Mexi...

Archives

---------------------------------------------------------------------------

Catégories / Tags

2014 (5) 2015 (4) 2016 (2) 2017 (41) 2018 (33) 2019 (8) 2020 (3) 4G (4) ABONNEMENTS - SUBSCRIPTIONS (12) ACTUALITÉ (3) AG (8) AIDE (10) AIR CARAÏBES (3) AIR FRANCE (2) AIRBOX (1) AIRPORT (5) ANDROID (6) ANIMAUX (6) ANNONCES (1) ANTENNES (1) ANTILLES (1) ARNAQUE (27) ARTISANS (1) ASSURANCES (3) BALEINES (1) BASSIN (1) BBQ (3) BELLE CRÉOLE (1) BENNE À DÉCHETS (1) BESTIOLES (1) BLOG (5) BONNES AFFAIRES (1) BRICOLAGE (2) CAMBRIOLAGE (1) CANULARS (2) CHANTIER (1) CHARTERS (7) CHAT TCHAT MESSAGERIE (3) CHIEN PERDU (1) CHIKUNGUNYA (9) CIGUATERA (1) CINEMA (1) CLIM (2) CLÔTURES-MURS (1) CO-OWNERSHIP PROPERTY (1) COM (3) COMMENTAIRES (1) COMMERCES (1) CONTACT (3) COPROPRIÉTÉ (16) CORONAVIRUS (9) COULEUR du NBBC (4) COUP de GUEULE (4) COVID-19 (5) CS (61) CURIOSITÉ (1) CYCLONES - HURRICANES (82) DAY CHARTERS (34) DÉCONFINEMENT (1) DENGUE-MOUSTIQUES-MOSQUITOES (19) DEPANNAGE (1) DÉSINFORMATION (1) DEVISES | CURRENCY (2) DIAPORAMA (1) DISTRACTIONS (3) DROPBOX (1) EAU (2) EBOOKS (1) EDUCATION (2) ÉLECTRICITÉ (1) EMPLOI (2) ENFANTS (3) EQUIPEMENT MAISON (1) EVENEMENT-EVENT (19) FABULOUS CAFÉ (1) FAKE-NEWS (4) FAUNE & FLORE (1) FAUSSES-NOUVELLES (1) FIBRE (3) FLIGHT SEARCH-CHERCHER UN VOL (2) FLIGHTS (1) FRANCE (2) FRAUDE (1) GALLERY-IMAGES (6) GOOGLE (2) GRAND NETTOYAGE - GREAT CLEANUP (1) GRATUIT (1) HAUT-DÉBIT (1) HEINEKEN REGATTA (2) HOULE DE NORD (2) HUMOUR (10) IMMOBILIER (4) IMPÔTS (1) INCIVISME (12) INFO (351) INFORMATIQUE-COMPUTING (24) INSOLITE (11) INTERNET (20) INVITATIONS (2) IPHONE (1) IRM (1) IRMA (15) JEUX (4) LA POSTE (1) LE PELICAN (3) LIENS-LINKS (1) LOCATION ANNÉE (5) LOCATION SAISONNIÈRE-HOLIDAY RENTAL (6) LOI (1) LOISIRS (10) LYCÉE (1) MAHO (2) MAPS CARTES (2) MARIGOT (1) MÉDUSES (1) MENUS (3) MER (7) MERCURE (1) METEO | WEATHER (32) METEO NBBC WEATHER (34) METEO WEBMASTER WEATHER (17) MOBILE (1) MOTS DE PASSE (1) MUSIC (2) NAVIRE ÉCHOUÉ (9) NAVIRES-SHIPS (26) NBBC (25) NBBC MOBILE (1) NEWS (40) NOUVEAU SITE (2) OBJET TROUVÉ (1) ORANGE (6) PÊCHE (2) PHISHING (9) PIRATAGE (1) PISCINES (11) PIZZERIA (1) PLAGES (9) POINTES (1) PORTAIL (1) POST-IRMA (27) PPRN (1) PRÉSIDENTIELLE (2) PRÉVISIONS CYCLONIQUES (5) PROMO VOLS (40) PROPRIÉTAIRES (3) PRUDENCE! (1) PUB (1) PUB INFO (1) RADIO LOCALES (2) RAVALEMENT (5) REAL ESTATE (1) RECETTES (4) RECONSTRUCTION (1) RÈGLEMENT (1) RÉHABILITATION (13) RENT A CAR (1) RÉOUVERTURES (2) RÉPARATIONS (7) RESERVE NATURELLE (2) RESTAURANT PÉDAGOGIQUE (7) RESTAURANTS (4) RIVAGES (1) RULES-RÈGLEMENT INTÉRIEUR (3) RUMEURS (3) SAINT-MARTIN (4) SAISON CYCLONIQUE 2018 (7) SAISON CYCLONIQUE 2019 (2) SANDY GROUND (1) SANTÉ (27) SARGASSES (4) SAUR (1) SECURISER (9) SECURITE (56) SÉCURITÉ (3) SÉISMES (1) SINT-MAARTEN (2) SMARTPHONE (1) SNORKELING (1) SNSM (1) SOLANA (12) SONDAGE (1) SOYEZ PRÊT - BE READY (1) SPAMS (2) SPECTACLE (1) ST MARTIN (4) STATIONNEMENT (1) SXM INFO (5) SYNDIC (7) TAXE de SÉJOUR (2) TELEPHONE (10) TENNIS (1) TERRASSES (1) TEST (1) TOURISME (7) TRAVAUX (1) TRUCS (11) TSUNAMI (6) TV (3) TWITTER (3) UM (1) UTILE (1) VACANCES (1) VANDALISME (3) VIDE-GRENIER (1) VIDEO (20) VIDEO DU JOUR (1) VIGILANCE-ALERTES-WATCH-WARNINGS (2) VIRUS (1) VOILE (10) VOLS (17) VOYAGE (6) VOYEUR (1) WEB RADIO (7) WEBCAM (22) WIDGETS (8) WIFI (3) WINDOWS XP (1) WINNER TOUCH (31) YACHT HOP (8) YACHTING (2) ZIKA (5)

Vos articles favoris...